Matériel Vétérinaire


Les métiers du secteur vétérinaire sont nombreux mais rassemblés autour d’une passion commune, la santé animale.

Spécialistes de la médecine et de la chirurgie, ces praticiens exercent dans des environnements variés pour soigner toutes les catégories d’animaux : animaux de compagnie (chiens, chats, lapins, oiseaux…), chevaux, animaux de production (bovins, mouton, porcs), animaux sauvages, …

Contrairement à certaines branches spécialisées de la médecine humaine, ces praticiens sont pluridisciplinaires puisqu’ils vont à la fois réaliser des examens de radiologie, d’échographie, de surveillance cardiaque, de médecine générale, de suivi alimentaire, sur des patients appartenant à des espèces parfois très différentes.

Pour les accompagner au quotidien dans l’élaboration des diagnostics et la prescription de solutions thérapeutiques, de nombreux matériels et outils consacrés à l’évaluation de l’état santé d’un animal sont mis à leur disposition.



Electrocardiographie :

Ces dispositifs enregistrent l’activité électrique cardiaque et fournissent des données sous forme graphique qui illustrent les éventuelles anomalies du cœur de l’animal ausculté.

Le médecin vétérinaire est amené à utiliser un électrocardiographe quand il repère un ou plusieurs éléments symptomatiques d’une maladie cardiaque :

  • difficultés respiratoires au repos comme à l’effort
  • difficultés de récupération après l’exercice physique
  • vomissements
  • faiblesse corporelle générale et manque d’énergie
  • détection d’une arythmie…
  • Pour connaître la nature exacte de la pathologie du cœur dont souffre le chien ou le chat par exemple, le vétérinaire procédera donc dans un premier temps à la pratique de cet examen non invasif. Une fois les tracés EGC interprétées il aura la capacité d’émettre un diagnostic précis et de prescrire un traitement médicamenteux ou de conseiller la pratique d’une intervention de chirurgie.



    Echographie :

    Destinés à visualiser les organes du corps de l’animal grâce à une sonde émettant des ultrasons, les échographes vétérinaires ont de multiples applications au sein de la clinique comme sur le terrain. Les modèles portables conviennent donc autant à un vétérinaire exerçant en milieu urbain qu’à un de ses confrères intervenant en milieu rural et agricole.

    Les domaines d’action du vétérinaire étant tellement variés, et la nature de sa patientèle également, qu’il a besoin de dispositifs fonctionnels aux applications étendues. Ainsi un dispositif d’échographie à ultrason lui apporte la polyvalence dont il a besoin. Ce matériel d’imagerie lui permet la réalisation d’échographies vétérinaires :

  • abdominales
  • cardiaques
  • vasculaires
  • dopplers
  • obstétriques
  • gynécologiques
  • musculaires
  • des tendons
  • Tous ces examens sont réalisables sur des animaux de petite ou de grande taille.



    Surveillance vitale :

    Parce que la chirurgie est une discipline largement pratiquée par les professionnels de santé animale au sein des cliniques dédiées, les fabricants de mobilier et de matériel opératoire ont développé des gammes médicales adaptées à la nature de la patientèle de ces praticiens.

    Outre les meubles de la salle d’opération, un ensemble de matériel est indispensable pour offrir aux animaux des conditions d’intervention optimales. C’est le cas pour les moniteurs patients autrement appelés les moniteurs multiparamétriques spécialisés dans la surveillance des signes vitaux des animaux.

    Mis en état de marche avant la procédure opératoire par le médecin et reliés à l’animal par le biais de capteurs corporels, ces machines vont relever et évaluer divers paramètres vitaux de l’animal et signaler au professionnel de santé vétérinaire si l’un des paramètres contrôlés atteint un seuil risqué pour sa santé voir met en péril sa survie.

    Que ce soit la saturation pulsée en oxygène ou oxymétrie de pouls, la tension, la température, l’ECG ou encore la respiration, ils sont tous des indicateurs clés d’un état de santé général et ont donc tous une très grande importance lors de la phase d’anesthésie et d’opération.

    Assisté par cet appareil électronique, le professionnel de santé vétérinaire peut recentrer toute sa concentration et son application sur la réalisation des gestes chirurgicaux.



    Radiologie :

    C’est l’une des techniques d’imagerie médicale les plus appliquées au sein des établissements de santé vétérinaires. Comme l’échographie elle permet d’obtenir des images internes du corps sans chirurgie. Ce procédé diffère toutefois car il a une bien plus vaste application que les organes puisqu’il permet également de voir les éléments osseux et tissulaires de toutes les parties du corps de l’animal.

    Les images générées par ce système d’imagerie sont visualisables sur des films de radiologie, compatibles avec chaque marque d’appareil de radio :

  • Agfa
  • Fuji
  • Kodak
  • Konica
  • Retina
  • L’évolution actuelle des techniques fait que ces images peuvent désormais aussi être numérisées pour être regardées directement depuis un ordinateur.

    Les vétérinaires ont recours aux rayons X afin de diagnostiquer des traumatismes du squelettes ou des articulations (fracture, fissure, arthrose, …) et des lésions des organes (tumeurs, infections, …).


    Protéger les manipulateurs en radiologie vétérinaire

    Bien qu’extrêmement pratique et utile, cet examen présente toutefois un danger d’exposition aux rayons ionisants, reconnus pour leur grave nocivité pour le corps humain et animal. En effet, même si une séance de radiologie ne représente pas un danger avéré pour un animal ou un être humain, les professionnels intervenant régulièrement en salle de radio lorsque l’émetteur de rayons X est actif, eux sont particulièrement exposés aux risques car ils subissent une exposition d’une durée prolongée. Pour leur fournir l’équipement de protection réglementaire, il existe des vêtements contenant de plomb, qui stoppent les rayons nocifs :

  • tabliers PB
  • gants PB
  • protèges-thyroïde PB
  • casques PB
  • Des lunettes également confectionnées avec un mélange contenant du plomb et des verres eux-mêmes plombés étoffent la tenue de protection idéale pour le médecin vétérinaire.


    Isoler et sécuriser la salle de radiologie vétérinaire

    La protection individuelle et personnelle met en sécurité le médecin lui-même mais les rayons ionisants ont la faculté de traverser les cloisons classiques, le plafond, le sol, etc … et si la clinique vétérinaire n’est pas équipée selon la législation en vigueur, c’est tout l’environnement proche de la salle de radiologie qui devient dangereux pour toute personne qui s’y aventure. Pour isoler complètement les rayons à l’intérieur de la pièce où sont pratiquées les radios, les professionnels doivent faire installer sur les murs à l’intérieur de la salle des plaques de plâtre plombées et équiper la pièce d’une porte plombée. Si le médecin souhaite faire une vitre, elle devra être en verre lui aussi plombé.

    Rouleau
    Simulez votre financement
    Durée
    mois
    - en 3 fois sans frais par chèque
    - en 6 à 10 fois avec frais (3%) avec notre partenaire LOCAM
    - en location avec option d’achat de 13 à 60 mensualités avec notre partenaire LOCAM
    Accord de LOCAM sous 2 heures par téléphone, demande de financement 100% en ligne !
    Appelez-nous au 04 94 13 06 69 ou sélectionnez directement le mode de financement souhaité sur la page de paiement de notre site, notre service client vous contactera directement.
    Offre réservée aux clients disposant d'un numéro SIREN en France métropolitaine
    Offre de financement sous réserve d’étude et d’acceptation définitive de LOCAM, société de financement. Offre soumise aux conditions, tarifs et modalités en vigueur à la date d’édition du présent document et réservée aux personnes agissant pour leur besoin professionnel. Conditions tarifaires et contractuelles disponibles sur demande.